//

Cogito

Crise de misanthropie

En ce moment j’ai un peu de mal à bloguer.

Pas que ma vie soit une allégorie du désert de Gobi. Bien loin de là même, trop de choses et pas assez de temps pour bloguer. Pas assez de temps pour penser même je dirais en ce moment.

Mais je dois bien l’avouer, ce n’est pas la seule raison et l’autre pourrait bien être plus « explicative » de ce silence. Ou plutôt de cette difficulté à écrire.

 

Je crois que je fais une bonne grosse crise de misanthropie.

Je ne sais pas d’où ca vient, je ne sais pas vraiment pourquoi mais je ne peux que le constater : en ce moment j’ai bien du mal à supporter les autres.

Oh pas tous heureusement, il en reste encore quelques uns que je supporte sans me dire que je vais devoir impérativement avaler un tube de Xanax.

Pourtant je n’ai pas l’impression que les gens soient différents d’avant mais je les trouve particulièrement … crétins en ce moment et je ne le supporte plus.

Je sais, ça ne se dit pas.

Je ne supporte plus leur façon de recourir incessamment à l’insulte pour qualifier les gens (ou alors il y a vraiment une recrudescence de connards/connasses), je ne supporte plus leurs jugements à l’emporte-pièce (même si ça doit être reposant pour le cerveau je reconnais), je ne supporte plus leurs interventions inappropriées, je ne supporte plus leur façon d’édicter des règles que les autres devraient impérativement s’appliquer, je ne supporte plus leur façon d’utiliser une phrase de moins de 4 mots pour résumer un problème complexe.

 

Bon.

Je ne vous cache pas que je me dis que le problème vient probablement de moi. Parce que les gens faisaient déjà ça avant. Et que ça ne me donnait pas l’impression qu’on m’épluchait les nerfs avec un économe. Ça ne me mettait pas en colère, ça ne me donnait pas envie de leur éclater la tête contre un mur, je n’étais pas obligée de retenir mes hurlements de rage. Ça glissait sur moi majoritairement.

Et plus maintenant. Plus en ce moment tout du moins.

Je me dis que c’est lié à la fatigue. Que je n’ai jamais vraiment trop aimé « les gens ». Que ça va passer. Que je fais bien la donneuse de leçon et que ça ne me plaît guère.

 

Du coup je ne blogue pas pour vous épargner mes accès de bile qui vous seraient probablement désagréables.

 

Lucky lucky lucky

Lucky lucky lucky

Discussion

8 Responses to “Crise de misanthropie”

  1. La fatigue je pense, la fatigue, ça passera.
    Bon courage !

    Posted by estelle92 | 22 février 2015, 17:55
  2. Je pense à toi. On a le droit d’être fragile et à vif. J’espère que tu réussiras à te protéger le temps que ça dure.

    Posted by Anna Musarde | 22 février 2015, 18:10
  3. C’est un peu comme « les marees du siecle », parfois ça deborde; mais basta cela ne dure qu’un temps.Je pose une bise timide mais pleine d’affection sur votre front 🙂

    Posted by crabe dormeur | 23 février 2015, 09:26
  4. Faire le dos rond, se rouler en boule sous la couette, chercher encore plus les petites douceurs, les choses qui nous rassurent et nous font sourire. Et oui ça passera, ça va et ça vient, tu en es consciente et c’est déjà beaucoup.
    Je te fais plein de bisous (et un mail :p)

    Posted by Floh | 23 février 2015, 12:53

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

D’où viens-tu?