//

Dans ma tête

Conjurer

[Pour le glamour il faudra repasser, et si vous avez faim aussi]

 

 

La petite vue qui va bien

Je suis malade.

Un peu de fièvre, un peu de mal de tête, beaucoup de mal de ventre, encore plus de lutte contre moi-même pour ne pas vomir … c’est pas compliqué, c’est la gastro.

Une gastro … pas impressionnante, pas de fièvre au plafond, pas de vomissements irrépressibles, je tiens debout et j’arrive à rester étanche des deux côtés. On m’a dit « tu n’es pas vraiment malade », négation de ce que je dis, de ce que je ressens. Je suis lessivée, décalquée, explosée, épuisée, crevée, exténuée, éreintée, vannée, claquée, recrue de fatigue, flagada mais n’ayant pas émis mon quota de régurgitations, je ne suis pas « vraiment malade » ? J’imagine qu’il aurait fallu que je vomisse tripes et boyaux en place publique, sur les chaussures alentour pour que cette gastro soit reconnue comme telle ? Pourtant ça aurait été désagréable comme spectacle …

 

Je me disais que c’est pour ça que depuis hier je refuse toute idée de ne pas aller travailler au moins une journée le temps de me remettre. Trop renvoyée à l’idée de ne pas être suffisamment à l’article de la mort, à l’image d’être une tire-au-flanc. Et puis je sais que j’ai connu bien pire comme gastro que celle là.

 

Et en fait non.

Depuis 6 ans, j’ai échappé une seule fois à la gastro. L’année dernière. J’imagine que, un peu comme dans World War Z, j’étais trop malade d’autre chose pour intéresser le virus.

Ma gastro précédente remonte donc à début 2015. Réalisant cela, je me souviens soudain bien de cet épisode. C’était une gastro un peu similaire à celle-ci, j’étais complètement KO mais ni trop fiévreuse, ni trop à vomir sans arrêt. Bref pas la pire gastro de ma vie (mais pour vous donner une idée aussi, la pire gastro de ma vie, j’ai vomi pendant 10j. Le médecin pensait sérieusement à m’hospitaliser surtout qu’à la fin, à force d’irriter les muqueuses, je vomissais du sang …) mais je n’étais pas allée travailler. C’était le jour de l’hyper casher et de l’imprimerie de Dammartin. Je suis restée, groggy par ce qui se passait, toute l’après-midi devant la tv qui diffusait les événements en boucle et en direct, complètement sonnée et vidée émotionnellement.

Alors là, j’ai l’impression de briser la malédiction. Que si je m’arrête il se passera un truc terrible encore et que je revivrai cette journée alors que si je résiste, je n’associerai plus jamais gastro et attentat.

C’est débile, je sais.

Discussion

2 Responses to “Conjurer”

  1. Oh ma belle… Bon courage pour terminer ta semaine, et bon repos ce week-end. En espérant que tu puisses clore cette association douloureuse.

    Posted by Lizly | 17 février 2017, 08:59

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

février 2017
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

D’où viens-tu?