//
you're reading...

Je lis donc je suis

Comment je réfléchis à m’acheter une liseuse numérique

Mon dealer de bouquin – Decitre pour ne pas le nommer – est fourbe.

Ca fait un petit moment qu’il a sorti sa propre liseuse numérique et qu’il m’en a informé mais je n’y ai pas prêté plus attention que ça sur le moment. Moi je préfère les livres PAPIERS! (Vieille réac’ va)

Pis j’ai une tablette qui peut faire illusion de liseuse.

Tout du moins je croyais …

 

Ya quelques jours mon dealer de bouquin m’a donc renvoyé un mail pour me rappeler l’existence de sa liseuse numérique qu’elle est trop bien.

Et ce coup-ci j’ai lu avec attention et j’ai réfléchi. C’est l’avantage de commencer à penser aux cadeaux de noel (qu’on va demander) en septembre ça laisse le temps de réfléchir.

Le fait est que je suis une grosse consommatrice de livres (droooogue) et une (modeste) voyageuse mais quand même … et ça ne risque pas de s’arranger vu que pour ma plus grande joie la carte 12-25 va devenir la carte 12-27! (Guillaume Pepy would you like marry me ? I love you) D’ailleurs j’en connais qui se sont précipités pour me le signaler, j’y vois comme … un appel du pied!

Sans compter que les USA se profilent (oui mon père n’a toujours pas abandonné ce qui constitue déjà un miracle en soi) et que le Portugal ou l’Irlande me font de l’oeil …

J’ai maintenant quelques mois de recul par rapport à l’utilisation de ma tablette en liseuse et un voyage de presque 3 semaines en Thailande. Le fait est que je suis partie là bas en emmenant des livres papiers mais limitée par le poids, je me suis retrouvée vite à court. Surtout qu’en vacances forcément je lis plus. Et heureusement que j’avais les livres sur la tablette. Sauf que le soir notamment, même avec la luminosité au minimum, ça latte les yeux. Et puis la tablette dans le sac à mains … boaaaaf.

D’où d’envisager de « doubler » l’usage avec une vraie liseuse faite et penser pour ça.

 

Mais … beaucoup de « mais ». De freins. De choses qui me font hésiter. Surtout que la bête représente quand même un investissement de 130€ – et que j’envisage à d’autres d’investir pour moi dans le cadre des fêtes de fin d’année est une raison supplémentaire de ne pas faire n’importe quoi.

Donc mais :

– quel usage? Un usage de mobilité certes. Il est très improbable que je délaisse mes livres papiers au quotidien pour ne plus lire que sur liseuse. Même si je pars 15j aux USA, 15j au Portugal et disons 5 ou 6 week-end dans l’année est-ce que ça vaut le coup? Sans compter le coût des livres numériques que je trouve très élevé – même si ça se justifie peut-être *dubitative* – par rapport à un livre papier et que les guides de voyage – qui à mon avis pourrait avoir un vrai intérêt en version numérique – n’existent pas sous ce format là …

– j’aimerais pouvoir louer en fait une liseuse (tu es entrepeneur? Je pense te filer une vraie bonne idée là). Pour me faire une véritable idée de l’usage, du confort de lecture etc… et peut-être partir en voyage avec plutôt que d’en acheter une. Parce que dans mon entourage personne n’en possède une (bande de rustres qui ne lit jamais va!).

– j’aimerais pouvoir avoir les deux : la version papier et la version numérique. Du genre tu achètes le livre et dedans tu as un code que tu rentres et qui te permet d’avoir en plus la version numérique. Pourquoi? Parce que j’aimerais pouvoir passer de l’un à l’autre. Ne pas partir en vacances en me disant que tiens j’ai attaqué tel livre (en version papier) et que soit je dois le prendre dans ma valise (aucun intéret à une liseuse du coup) ou ne pas le finir avant 15j.

– Quid du prêt et au delà de la « philosophie » du livre? Ma mère est partie à l’autre bout de la France avec 3 bouquins que je lui ai conseillé (avec goût, elle les a adoré) et prêté de ma bibliothèque. Ces livres je les ai payé et maintenant j’en dispose en toute liberté : je les prête, je les revends, je les nois, je les brûle si ça me fait plaisir. Une liberté que je n’aurais jamais avec un livre numérique. Je fais comment pour le prêter (à ma mère par exemple) hein? Ben soit je prête carrément ma liseuse, soit je prête pas le livre. Pourtant je l’aurais payé ce livre. (Et presque aussi cher qu’un livre papier, je le répète)

 

Sans résoudre aucun des problèmes cités plus haut, j’ajouterai la question pourquoi plutôt celle de Decitre que celle de la Fnac ou d’Amazon?

Un jour quelqu’un m’a dit qu’utiliser Linux était une philosophie de vie. Sans aller jusque là, quand on utilise Firefox depuis l’ère le monde utilisait majoritairement Internet Explorer, qu’on a installé Linux sur tous les pc et qu’on a un smartphone et une tablette Android; les systèmes fermés comme Amazon veut le pratiquer avec le Kindle… no way.

 

(Dois-je préciser au fait que mon billet n’est absolument pas sponsorisé? Non parce que bon je suis un peu la fille qui ne fait JAMAIS de billet sponso)

 

Voilà, tu as les commentaires pour me donner ton avis (dans un sens comme dans l’autre), je suis preneuse avant de passer ma commande au papa noel!

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930