//

Dans ma tête

Clic

Cachée dans un coin de l’entrée, prête à bondir dans l’escalier, je t’attends.

Toi tu ne m’attends pas avant demain matin. Oh tu m’as supplié de te rejoindre dès ce soir, mais j’ai répondu non. Tu as essayé le chantage affectif, mais j’ai répondu non. Tu as essayé le chantage rationnel – un weekend pour nous c’était court – mais j’ai répondu non.

J’ai argué d’une soirée professionnelle qui finirait tard, de contraintes diverses et variées qui m’empêchaient de prendre ma journée et d’arriver avant le lendemain matin.

Tu parles. Avec mes heures de récupération encore à prendre je pourrais partir un mois sans problème.

Depuis le début j’avais bien prévu d’arriver ce soir, mais j’avais surtout prévu de te surprendre.

 

 

Je pourrais passer ma vie à ça, essayer de te surprendre. Te montrer que même si tu crois me connaitre par coeur, je peux encore être inattendue.

Alors prudemment je m’étais renseignée, dans quel hôtel devions nous passer le week-end? Et toi qu’allais-tu faire de ta soirée seul? Un temps tu avais envisagé de rester à l’hotel – je l’avais espéré, ayant élaboré une surprise dans ce sens – et puis finalement tu avais décidé d’aller dîner avec un ami vivant pas loin. Qu’à cela ne tienne, j’avais plus d’un tour dans mon sac.

 

Ca y est, tu rentres, je t’aperçois dans la rue, tu es bien seul et moi je grimpe à toute vitesse les escaliers pour rejoindre le premier.

Arrivé au RDC l’ascenceur fait « chding », j’appuie pour l’appeler à mon tour.

Je tremble d’excitation. J’adore faire des surprises. Je déteste faire des surprises. Et si ça ne te faisait pas plaisir?

 

Trop tard … la porte s’ouvre.

Coupé du monde comme tu sais le faire, plongé dans ton smartphone tu ne lèves même pas les yeux. Ca me fait sourire, je sens le mien vibrer dans mon sac.

J’ai mes chaussures à talon qui me donnent l’impression d’être plus baisable qu’Angelina Jolie, ma robe qui crie « deshabillez moi » – mais ça, ça sera pour plus tard une fois la porte de la chambre refermée – et rien en dessous, mais ça tu ne le sais pas … encore. La glace de l’ascenceur me renvoie un sourire conquérant.

Me coller sous ton nez t’oblige à lever enfin les yeux sur moi. La stupeur initiale finit par céder la place à la compréhension suivie de cette petite lueur dans ton regard que j’aime tant. Je te saute dessus, c’est plus fort que moi ta peau appelle ma peau et je n’ai pas envie de résister. Animal comme tu le dis si bien.

Les portes de l’ascenceur se referme … Tu as eu la bonne idée de choisir un hotel avec 10 étages, ils ont eu la bonne idée de te mettre au dernier.

Tu sais ce que je pense des ascenceurs …

Discussion

8 Responses to “Clic”

  1. Graouwwwww !!!

    Posted by SushieSan | 12 juillet 2013, 08:13
  2. je le savais ! tu t’es trompée d’hotel bazar de bazar ! j’étais au formule 1 de Guéret moi ! 🙂

    Posted by Gael | 12 juillet 2013, 10:26
  3. Graou & grouîk 😀

    Posted by Nekkonezumi | 12 juillet 2013, 21:28

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

D’où viens-tu?