//
you're reading...

Cogito

Changement d’année

L’achat de mon agenda a été un vrai problème cette année.

Un problème comme cela ne l’avait jamais été.

 

Depuis mon entrée dans le système scolaire mon agenda est classiquement à cheval sur deux années de septembre jusqu’à aout.

Bien qu’ayant quitté le système scolaire depuis quelques années maintenant, j’ai continué à utiliser ce fonctionnement pour mon agenda personnel.

Je me précipitais en juillet acheter mon agenda, choisi avec amour et soin pour la couleur, toujours le même format de la même marque depuis mon entrée à la fac, sans me poser la moindre question : pourquoi changer quand quelque chose convient parfaitement bien?

J’aimais l’idée que mon année personnelle démarre en septembre, comme un renouveau différent du traditionnel début d’année de janvier déjà pollué par les bilans (auxquels je me refuse toujours), les bonnes résolutions (idem) et la fin des fêtes, période où plus rien ne se passe.

J’aimais l’idée aussi d’être en décalage avec mon agenda professionnel, sur deux cadencements différents.

 

Sauf cette année donc …

C’est venu en juin ou en mai, je ne sais plus bien, quand j’ai du prendre des rendez-vous médicaux pour septembre-octobre. Logiquement impossible de les noter dans mon agenda puisque celui-ci se terminait en aout.

J’ai commencé à me dire qu’il était peut-être temps que j’arrête cette division de mon planning personnel pour adopter la même que mon planning professionnel : janvier-décembre. Qu’au lieu d’être en décalé les deux deviennent synchrones. Qu’il était peut-être stupide que je persiste dans cette dissociation.

Allait seulement se poser la question de la jonction entre fin aout et fin décembre.

 

J’en suis restée là de mes réflexions, sans plus avancer, si ce n’est que contrairement à mon habitude je ne me suis pas précipitée en juillet acheter mon agenda.

Mais le temps se faisant pressant il a bien fallu que je me repenche sur cette fichue question.

Et après avoir confié mon interrogation à ce sujet sur Twitter, en avoir discuté, qu’on m’ait conseillé plusieurs solutions (l’agenda 18 mois etc…), j’ai fini par comprendre que le problème n’était pas que l’agenda soit de septembre à aout ou de janvier à décembre mais que mon problème c’était – et ça serait toujours – ce temps limité, cette vision courte, qu’implique un agenda. A fortiori quand on approche de la fin de cet agenda.

J’ai besoin d’un agenda qui me permette toujours de noter mes rdv pris pour dans 9 mois autant que pour 3 semaines, qu’il n’y ait jamais ce problème de jonction entre deux périodes, qu’il y ait cette continuité dont je manque actuellement.

En plus d’être d’un petit format, qu’il y ait une semaine sur deux pages en vertical (j’ai horreur des agendas horizontaux) avec les heures et de quoi prendre des notes.

 

Et qu’on ne me parle pas du numérique. Je n’ai pas le réflexe, je préfère ne pas le prendre, et j’ai besoin de visualiser facilement sans avoir une alerte toutes les 30s pour des choses différentes!

Oui c’est important cette histoire d’agenda, ne rigolez pas, et je n’en ai toujours pas acheté.

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

novembre 2018
L M M J V S D
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930