//

Dans ma tête

Cassée

Ô rage (grosse rage)

Ô rage (grosse rage)

Depuis quelques jours j’ai une collègue en arrêt maladie. Pour burn-out.

Pendant des semaines j’ai redouté que ça arrive mais depuis 15j je trouvais qu’elle allait mieux justement, qu’elle avait décidé de relativiser les choses, qu’elle s’impliquait moins et je n’ai pas vu arriver le moment où elle a vraiment implosé. Après coup je me dis que c’est peut-être comme les gens en fin de vie, il y a souvent une amélioration juste avant la fin.

L’autre jour, je l’ai appelé sans réussir à la joindre. Peut-être qu’au moment où j’ai appelé elle n’avait pas la force de me parler tout simplement. Elle m’a rappelé plus tard mais là c’est moi qui n’ai pas pu répondre … elle m’a quand même laissé un message. Elle me dit dedans que ce n’est pas une bonne journée, elle a une toute petite voix, elle parle lentement et on sent les sanglots là juste au bord. Elle me dit qu’elle va se remettre vite … et puis après elle se reprend après et dit qu’il va peut-être falloir lui laisser le temps. Et elle conclut presque en pleurs en me remerciant d’être là pour elle.

 

Depuis que j’ai écouté son message j’ai la haine. Un truc froid et violent rempli de colère au creux du ventre. C’était la première fois que je l’entendais depuis qu’elle est en arrêt.

J’adore ce petit bout de femme. C’est un vrai rayon de soleil, elle est pétillante, toujours de bonne humeur, prête à rendre service, à se couper en 4 pour être partout, à prendre soin des autres et à s’investir. La candidate idéale pour un burn out.

J’ai la haine parce qu’elle a alerté depuis 10 mois sur sa surcharge de travail, son impossibilité à faire face à tout ce qu’on lui rajoutait, demandant à ce qu’il y ait une réunion pour que soit redéfini son poste de travail. Sa chef lui a répondu qu’elle lui mettait le couteau sous la gorge et n’a jamais trouvé le temps en 10 mois.

J’ai la haine parce que des gens du service ont alerté. Oh pas beaucoup mais il y en a eu et ça n’a rien changé.

J’ai la haine parce qu’ils l’ont bousillé et que maintenant qu’elle est en miettes, ils se décident à se bouger.

J’ai la haine parce que l’immense majorité des gens du service s’en moque qu’elle soit arrêtée. Pire ils détournent le regard.

J’ai la haine parce qu’on va lui dire qu’elle n’était pas assez forte, pas assez résistante, pas assez professionnel et je ne sais quoi encore.

J’ai la haine parce que je ne suis même pas sûre qu’elle trouve du soutien et des interlocuteurs compétents alors qu’elle en a terriblement besoin.

J’ai la haine contre ce système qui broye et qui s’en fout.

 

Et derrière toute cette colère, je m’en veux terriblement. Je l’ai vu arriver, depuis des mois et j’ai été incapable d’empêcher que ça arrive. J’ai fait plein de trucs pour éviter que ça arrive mais au final ça n’a servi à rien.

Quand elle m’appelle elle est en pleurs.

Discussion

6 Responses to “Cassée”

  1. Je ne peux que constater, ici comme ailleurs, que les conditions de travail se durcissent, que la souffrance au travail se répand, et qu’il ne se passe pas grand chose qui laisse penser que ça puisse s’améliorer. Mais que se passera-t-il quand la haine et la rage contre ce système exploseront ?

    Posted by Quine | 11 juin 2015, 15:30
  2. Mais qu’aurais-tu pu faire de plus, d’autre? Aurais-tu eu les moyens de changer réellement les choses pour elle? Le pouvoir? Il me semble que tu as déjà fait beaucoup: tu as été là pour elle, elle le reconnaît et t’en remercie….
    Je comprends cette haine et cette sensation d’impuissance mais il me semble que parmi tous tes collègues, tu es la plus lucide et celle qui ne détourne pas le regard, et ça, c’est déjà beaucoup non?
    Et tu peux sans doute encore l’aider en étant là pour elle, à ton niveau….Tu as déjà énormément à gérer toi, tu as tes limites aussi….
    (Julien Gracq appelle ce « mieux » avant la tempête « l’embellie » est j’ai toujours trouvé ce mot splendide)
    Je t’embrasse fort

    Posted by flofeenix | 11 juin 2015, 23:04
  3. Pour avoir fait un burn out, il y a un peu plus d’un an suite à beaucoup de choses… Cette impression de mieux que tu as ressenti est logique. Mon dernier jour, je l’avais choisi et même si ce dernier jour fut aussi difficile, je fus plus détendue…
    Les autres n’ont pas réagi… Pourtant, cela faisait des mois et des mois que je criais que je ne pouvais plus… J’avais poussé la porte des services sociaux et médicaux, des syndicats… Personne ne m’a entendue… Jusqu’au jour où j’ai déposé mon arrêt et que j’ai indiqué que je ne reviendrai jamais travailler… J’ai même formulé une démission oralement à la DRH…
    Les autres ont toujours été absents et n’ont toujours pas compris et pensent toujours que j’ai fait du cinéma…
    Plus’ d’un an après, je reste fragile…. Sur un fil… Toujours avec cette peur de retomber… Dès que le travail s’accumule, je pleure… Mais la différence, je n’irai plus au bout et là, je changerai de voie si je ne peux plus.
    Depuis, je compte les personnes qui m’ont soutenue.
    Donc même si tu n’arrives pas à l’avoir au téléphone, ton coup de téléphone est important.
    Bon courage à ta collègue, cela sera long…

    Posted by Bubulle | 15 juin 2015, 15:18

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

juillet 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

D’où viens-tu?