//

Cogito

Année de la jupe

Il y a quelques jours Collègue-Crétin m’a gratifiée d’un magnifique « tu devrais arrêter de porter autant de jupes / robes, un jour tu vas te faire agresser par un gars et ça sera de TA faute ».

J’ai résisté (difficilement) à l’envie de lui retourner la claque de sa vie, des fois que ça fasse sortir la merde qu’il a dans le cerveau. Et depuis je ne vais travailler qu’en jupe / robe. Rien que pour le faire chier.

 

Mais au delà de sa bêtise profonde, le fait est que je mets beaucoup de jupes ou de robes depuis 6 mois.

Longtemps je n’en ai pas mis ou très peu. Je ne m’aimais pas en jupe et je trouvais ce vêtement peu pratique au quotidien. La coupe de celles que j’essayais en magasin me convenait rarement.

Je ne m’assumais pas en jupe. Même chose en robe.

 

Les choses ont changé c’est vrai depuis 6 mois. En fait tout ça c’est amorcé depuis un peu plus longtemps que ça. Des jupes et des robes sympas trouvées par hasard dans des coins sombres des magasins (pas loin), j’ai appris à savoir quels styles me convenaient, à me laisser tenter parfois par des choses moins évidentes à priori. J’ai appris à mettre des collants sans les déchirer au bout de 2 utilisations (oui je suis une tueuse en série de collants), à les associer à des bottes, des bottines ou autre.

J’ai appris à m’aimer en jupe et surtout à aimer en porter. A voir le côté pratique de cette tenue (surtout l’été mais pas seulement), à me trouver jolie en jupe.

 

Forcément j’en mets plus souvent !

Sans jamais m’être posée cette question con de savoir si je risquais de me faire plus agressée en jupe qu’en jeans! Comme si un pantalon avait jamais arrêté qui que ce soit …

On est tellement au delà de ça! Cette histoire de jupe/robe c’est surtout que je me suis réconciliée encore un peu plus avec moi-même et mon corps.

Discussion

6 Responses to “Année de la jupe”

  1. Bonjour. Tiens! C’est rigolo, je n’imaginais pas que vous puissiez avoir ce genre de « questionnement », même si votre avatar sous-entend une tenue légèrement guerrière. Plus sérieusement, en tant qu’homme, j’envie aux femmes leur large panel de tenues et je suis assez persuadé que si nous avions ces mêmes choix, il y aurait moins d’ambiguïtés dans nos rapports quotidiens; on est un peu comme dans une cour d’école: quel enfant n’a pas été l’objet de quolibets parce qu’habillé différemment des autres? Mais peut -être suis je un peu naïf? Se pourrait-il que de l’homogénéité vestimentaire homme/femme émerge un peu plus de respect et d’égalité? En tout cas, bonne journée et bon week-end (en jupe ou pas).

    Posted by crabe dormeur | 7 mars 2014, 10:13
    • On m’a rapidement fait comprendre qu’au quotidien l’armure et l’épée seraient assez mal vues.
      Votre réflexion sur les variétés vestimentaires masculines (et les quolibets) est très intéressante. Je ne suis pas sûre que l’homogénéité soit la solution, je pense plutôt que la diversité l’est (je ne parle pas forcément de la possibilité de porter une jupe pour un homme, mais déjà qu’un cadre puisse sortir de la tenue traditionnelle : costard-cravate et porter un tee shirt et un pantacourt parce que ce jour là il fait 33° et qu’il n’a pas de rdv client prévu par exemple).

      Bon week-end!

      Posted by Shaya | 8 mars 2014, 08:45
  2. Vraie question : où est le côté pratique de la jupe/robe ? J’ai arrêté d’en porter en dehors des grandes occasions depuis l’école primaire (soit depuis que les garçons ont commencé à les soulever, comme quoi ça commence tôt toutes ces histoires) et je ne vois pas trop en quoi c’est plus pratique (ou différemment pratique) qu’un pantalon.
    (Sinon, il fait peur collègue-crétin, c’est de ces arguments que sont faits les violeurs : elle m’a allumé, elle l’a cherché, en vrai elle en avait envie…)

    Posted by Anna | 7 mars 2014, 18:01
    • (Collègue-crétin fait très peur sur plein d’autres sujets crois moi)

      Eh bien je ne vais répondre que pour moi mais par exemple j’aime nager et l’été quand je sors de la piscine il est plus facile de renfiler une jupe quand on a la peau encore collante qu’un pantacourt/corsaire (je ne porte pas de short). Idem pour aller se baigner, c’est plus facile pour se changer/rhabiller. J’ai des jupes peu contraignante tant au niveau de la taille que du tissu (idem pour les robes) du coup je me sens plus libre de mes mouvements, pas corsettée (même si j’ai enfin trouvé en inde et en thailande des corsaires qui ne le sont pas non plus \o/).
      En hiver j’ai remarqué que les jours de pluie c’est plus confortable de porter une jupe-un collant chaud et mes bottes qu’un pantalon qui va prendre l’humidité et resté mouillé des heures sur moi.
      Etc…
      Après je ne dis pas que je ne porterais QUE des jupes et que c’est toujours plus pratique qu’un pantalon. Loin loin loin de là. C’est juste qu’avant je faisais un rejet de cette tenue en là jugeant toujours non pratique et que j’en suis revenue.

      Posted by Shaya | 8 mars 2014, 08:51
  3. Bonjour.Juste pour revenir sur la question homogénéité / diversité; j’utilisais le terme homogénéité dans le sens d’un même panel de vêtement entre hommes et femmes; sinon bien sur je suis pour la diversité parce qu’il faut quand avouer qu’il est bien triste de constater cette uniformité vestimentaire dans quelque milieu que l’on soit: l’esprit mouton de Panurge semble la aussi bien présent. Mais bon, je n’ironiserai pas d’avantage sur ce qui est sans doute un défaut d’éducation à la fantaisie ou à la poésie. Bonne journée.

    Posted by crabe dormeur | 11 mars 2014, 07:59

A vous les studios

Shaya ailleurs …

~ Tumblr : Books and Boobs

~ Tumblr : Point Vernis

L'instagram de Shaya

Previously

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

D’où viens-tu?